11ème forum Europrofession | 18 et 19 octobre 2005

Évaluation du capital humain - la question n'est pas " si " mais " comment " !

Le 18 et 19 octobre 2005, au Centre européen de formation dOtzenhausen (ebz), se sont rencontrés pour la 11ème édition du forum Europrofession des représentants des secteurs économiques industrie, commerce et prestation de service. Au cœur de cet évènement se trouvait, comme toujours, léchange dinformations ainsi que le débat de questions et de nouvelles approches dans le développement du personnel.

Jusquici, les entreprises ont dressé le bilan de leur actif immobilisé et de leur actif circulant ; sous leur actif immobilisé il y avait aussi des immobilisations incorporelles, comme des programmes informatiques, mais non les biens incorporels dans le service des ressources humaines. Les ressources humaines et le management représentent des biens incorporels qui sont décisifs pour la valeur ajoutée et le succès de lentreprise. Il nexiste que peu de calculs en Allemagne concernant la valeur économique de ce bien. Ce qui rend dautant plus difficile pour les entreprises de déterminer le montant de ces biens ou de quantifier la valeur de chaque collaborateur.

Cest donc un objectif déclaré autant quun défi de mettre au point des modèles dévaluation opérationnels standardisés afin de représenter de façon structurée le capital intellectuel et son évolution, afin de montrer les rapports entre les objectifs commerciaux, les processus commerciaux et le succès commercial, et afin de permettre de les exploiter dans les entreprises comme base pour des décisions stratégiques.

Dans un tel contexte, les experts du forum Europrofession ne se sont pas demandé « si le capital humain doit être évalué » mais « comment il doit être évalué ». Ont été débattues en tant que solutions possibles des méthodes d’évaluation monétaires, basées sur l’indice et sur le rapport, au moyen du rapport de gestion ou d’activité. Dans les déclarations de conclusion, les experts ont unanimement plaidé pour le développement dune base uniforme et fondée de lestimation de valeur ainsi que pour que lon se libère de la concurrence des systèmes.

La vue d’ensemble du programme.