18ème forum Europrofession | 13 et 14 novembre 2012

Médias sociaux et développement du personnel dans les entreprises

Cela fait longtemps maintenant que les médias sociaux comme Facebook, Youtube, Twitter, etc. ne se contentent plus de jouer un rôle dans notre vie privée. De plus en plus, ils mettent en réseau d’autres domaines de vie, parmi lesquels le monde du travail. Il en résulte de nombreux défis pour les entreprises et les organisations, par exemple en ce qui concerne la gestion du personnel et le développement du personnel, mais aussi dans les domaines de l’entretien de l’image et des contacts avec les clients.

Voilà ce qui était aussi le thème central du forum Europrofession 2012. D’une part, on a examiné l’influence qu’ont sur la société ce que l’on nomme les « médias sociaux », leurs effets sur la communication intra- et intergénérationnelle, d’autre part on s’est penché sur leur capacité innovatrice si variée et leur potentiel pour les entreprises et les institutions de formation au sein d’un monde connecté de connaissances et du travail. A été discutée en particulier la question centrale pour de nombreux décideurs, à savoir dans quelle mesure la sélection du personnel, sa qualification et son développement sont influencés par les changements et les possibilités déjà survenus et qui se profilent qu’ont apportés les médias sociaux en ce qui concerne la communication et la collaboration avec des personnes de toutes les générations.

Les entreprises et les institutions face à des questions d’orientation. S’agit-il là d’un phénomène passager dû à l’air du temps ou bien plutôt d’une évolution durable et à fort impact ? Faut-il remplacer le portail web par un réseau social ? Une page de l’entreprise sur Facebook est-elle de mise et faudrait-il proposer ou non le bouton « J’aime » malgré quelques préoccupations de protection des données ?
La direction d’entreprise devrait-elle autoriser l’utilisation privée de Twitter voire publier elle-même aussi des commentaires spontanés qu’on appelle des tweets ? Quelle influence et quelle signification ont toutes ces offres, ont Facebook, Youtube et Twitter sur la sélection du personnel, son développement et, tout particulièrement, sur sa qualification, si importante ? Les offres de formation en ligne sont-elles une véritable alternative aux formations face-à-face traditionnelles ? Quelle est leur efficacité, quelle est leur efficience ou bien est-ce que tout est et deviendra simplement complètement différent ? Sans oublier : faut-il créer de nouvelles positions, de nouvelles structures dans les entreprises et les écoles supérieures ?

Des experts de renom des secteurs de l’économie et de la science ont présenté leur savoir et ont discuté avec les participants. Lors d’une table-ronde, des représentants de la génération Y ont présenté leur point de vue et ont offert un aperçu de leur façon de penser et d’agir ainsi que de leur contact quotidien avec les médias sociaux et les réseaux sociaux. Le Dr. Matthias Meifert, HRpepper GmbH & Co. KG aA, ainsi que, entre autres, M. Frank Milius, IMC AG, ont examiné les questions suivantes : La génération Y a-t-elle besoin d’une nouvelle culture de communication et de direction et l’exige-t-elle ? ou bien Comment l’apprentissage social aide-t-il à rendre plus efficaces les processus de gestion des changements pour les projets informatiques ?

C’est en se penchant sur l’aspect de « l’apprentissage coopératif, la formation pour tous » que le Prof. Dr. Christoph Igel, CeLTech /DFKI, a présenté un aperçu d’ensemble dans le monde connecté de la connaissance et de la formation de l’avenir et qu’il a présenté l’université « Cloud » ainsi que ce qu’on appelle des « massive open online courses » (MOOCs), des cours virtuels gratuits en ligne offrant aux étudiants, élèves et personnes désireuses de suivre une formation partout dans le monde des contenus d’apprentissage ad hoc accessibles, de qualité élevée et aussi justes quant au fond que quant à la didactique.

De nombreuses questions et de nombreux aspects intéressants ont été formulés et présentés dans le cadre de ce forum. Conclusion : le concept « anything goes » de l’ère de l’Internet n’a pas fini de nous occuper et sera abordé également dans le prochain forum Europrofession.

La vue d’ensemble du programme